Le titre “Papa Belly” de Pink Noise est une invitation à la transe dont la mise à l’image par Kim Chapiron (Kourtrajmé) célèbre l’acceptation de soi, l’érotisme et la liberté.

Ce 8 avril, le mystérieux projet musical Pink Noise vous invite à vivre l’expérience “Papa Belly”, leur second titre après “Too Hot” qui nous avez déjà mis une belle claque visuelle. Le clip est une nouvelle fois réalisé par Kim Chapiron, derrière la caméra du film Sheitan (2005) ou, sorti du collectif Kourtrajmé, du drôlissime court-métrage La Barbichette avec Vincent Cassel et Olivier Barthelemy. On y suit un jeune homme attiré dans un club souterrain par la transe érotique qui se dégage du morceau “Papa Belly”. À l’instar du clip, où des corps nus sont en transe, s’enlacent et dansent, le titre de Pink Noise est une invitation à la liesse. Aussi, face à ces magnifiques images qui repoussent encore un peu plus loin les limites de la bienséance, on ne peut s’empêcher de se demander ce qu’il va donc falloir faire pour être subversif dans dix ans.

Pour des raisons d’images très explicites, le clip n’est pas sur YouTube, mais il est tout de même visible sur Vimeo en version non-censurée (attention donc aux plus jeunes, il y a des gens vraiment à poil dans cette vidéo). Par ailleurs, hormis certains artistes comme Younes Dakiche, Cyril Atef ou Regina Demina, des militants de la Fédération Française de Naturisme sont également présents dans le clip. Vous allez comprendre.

C'est une réflexion sur la nudité décomplexée, sur la sexualité sous toutes ses formes et sur les diktats de notre société. et qui nous amène un peu à réfléchir et à nous interroger sur les limites du genre et des normes physiques...  

Vidéo casting clip !

  • facebook-square
  • flickr-square
  • twitter-bird2-square