La Guierche. Les dryades de Pierre Chevallier ont défié le béton

Pour cette urbexeur, le site de la coop, avec ses volumes de béton et d'acier, offre une décor pour ses Dryades,divinités de la fotêt .                                                 "Ouest-france du 12/ 11/2019"  de Philippe Galbo

Le temps d’un dimanche de novembre, la Coop de Benjamin Ruffier et Élise Huart a ouvert ses portes à quelques artistes, tant musiciens que plasticiens. Face à ses sculptures « des mannequins », Pierre Chevallier, songeur, se projette dans la mise en scène qui doit accompagner leur présentation. « Cela fait dix ans que je travaille sur ces corps, mannequins sans tête. Avec une armature en grille, je leur donne un visage de plâtre, une histoire, une personnalité », explique-t-il.

Pierre n’a rien d’un Pygmalion, pourtant il semble faire corps avec ses personnages muets. Passionné de l’univers de la forêt, il travaille ses sculptures en intégrant écorces et feuilles à ces corps livides. Pour celui qui a été plusieurs années modèle arts plastiques « l’expression est délicate à rendre. Il faut de la patience pour trouver le bon grain de peau. »

En filigrane de cette recherche plastique, on devine l’urbexeur en quête de photo en noir et blanc : « Je cherche aussi à retrouver le côté onirique de mes personnages, à la fois dryades et héros de films fantastiques, genre cinématique que j’adore. »

Vernissage - Expo du 10/11 Nov 2019

               Guièrche - Sarthe

      Sculptures  "mannequin" 

"Pour le songe d'une nuit d'été "

                      2016

  • Hope Red
  • -
  • Unknown Artist
00:00 / 00:00

Sculptures - collages

De juin à octobre 2011  

                                               

  

                                               Vernissages Etoc Démazy - L'hôpital spy - Le Mans" 

                                     

  • facebook-square
  • flickr-square
  • twitter-bird2-square